Jacky Rabibisoa Psychologue à St-Herblain/Nantes vous présente les domaines concernés par la thérapie par exposition à la réalité virtuelle.

I/ Les phobies

 

Le but principal des thérapies par exposition en réalité virtuelle est d’immerger le patient, de manière progressive face à l’objet de son trouble. Pour chacune des phobies traitées, plusieurs étapes d’exposition sont disponibles, et peuvent se répéter à l’infini.

Les bénéfices de la réalité virtuelle sont nombreux : sécurité du patient, pas de déplacements en dehors du cabinet (pour l’aviophobie par exemple), confort de soin, confidentialité, meilleure graduation des environnements et possibilité de répéter les scènes à l’infini.

Une technologie de pointe pour traiter les troubles anxieux

Dispositif médical marqué CE, l'application est très simple d’utilisation et d’une prise en main aisée. Conçu par des professionnels de la santé mentale, psychiatres, psychologues, et psychothérapeutes, à destination de leurs confrères, il permet d’immerger le patient dans un environnement virtuel ultra réaliste. Coiffé du casque de réalité virtuelle et accompagné du thérapeute, le patient est exposé de manière graduelle à différents niveaux d’anxiété en fonction de ses pathologies.

Le traitement des phobies les plus répandues est aujourd’hui accessible depuis notre application (claustrophobie, acrophobie, peur de conduire…) et d’autres prises en charges pourront bientôt bénéficier de l’apport de la réalité virtuelle telles que la peur du sang ou encore la peur de l’eau.

Exemple de cas pratiques :

Comment soigner le vertige ?

Grâce aux environnements de réalité virtuelle, l’exposition à différentes hauteurs est très facile.

En fonction de l’anxiété et du niveau de tolérance du patient, vous pouvez l’exposer au rez-de-chaussée ou devant un bâtiment (pour lui permettre de se rendre compte des hauteurs qui l’entourent), puis à plusieurs niveaux de hauteurs, du premier au 15ème étage jusqu’au toit d’un gratte-ciel.

Les exercices d’exposition peuvent s’effectuer de plusieurs façons. En sortant sur des balcons, en empruntant un ascenseur d’extérieur vitré ou encore en passant d’un immeuble à un autre par des passerelles aux configurations personnalisables (avec des murets, avec des cordes ou sans aucune protection).

Comment soigner l’agoraphobie ?

Plusieurs situations peuvent générer chez l’agoraphobe un sentiment de stress important et l’handicaper dans sa vie quotidienne, notamment les lieux publics, les foules ou les transports en commun.

La solution utilisée comprend plusieurs environnements thérapeutiques reproduisant les lieux dans lesquels les patients ressentent de l’anxiété.

Il est ainsi possible de plonger dans la réalité virtuelle et de se rendre dans une station de métro, puis dans un wagon plus ou moins fréquenté. D’autres situations vous immergent dans une gare ferroviaire, dans un bus en marche, ou encore dans un voyage en train.

Comment soigner l'aviophobie ?

 

 

II/ Le stress et l'anxiété